© BOISARD Julien
L'Abbaye de Saint‑Pierre‑sur‑Dives Un des dernières abbayes entières de Normandie

L'Abbaye de Saint‑Pierre‑sur‑Dives

L’Abbaye bénédictine de Saint-Pierre-sur-Dives a été fondée au XIe siècle. Mille ans après, son église abbatiale, ses bâtiments conventuels attenants, la cour du cloître et la superbe salle capitulaire en font l’un des ensembles les plus complets de l’architecture monastique en Normandie.

Un des dernières abbayes entières de Normandie

Un monastère à Saint-Pierre-sur-Dives depuis plus de mille ans 

Les premières traces d’un monastère à Saint-Pierre-sur-Dives datent de 1011. Le château de la comtesse Lesceline est alors transformé en monastère. Une communauté de religieuse s’installe mais sera vite remplacée par une communauté de moines bénédictins venue de Rouen. Une église abbatiale vient ensuite s’ajouter au monastère, créant ainsi une abbaye. Consacrée en 1067, cette église sera détruite par les flammes en 1106. La construction d’un nouvel édifice sera lancée deux ans plus tard et durera plus de cent ans.   

Église abbatiale, bâtiments conventuels et cloître 

Les flèches de l’église abbatiale dominent le paysage de Saint-Pierre-sur-Dives, entre plaine de Caen et Pays d’Auge. Les bâtiments de l’ancien monastère, collés à l’église abbatiale, forment un C et viennent créer un cloître. A l’issue de la Révolution Française, le monastère est vendu comme bien national et l’église abbatiale transformée en église paroissiale.   

Le tombeau de la comtesse Lesceline  

Lesceline, la fondatrice de l’abbaye, meut en 1057. Elle était la grande tante de Guillaume le Conquérant, alors Duc de Normandie et futur Roi d’Angleterre. Elle fut inhumée dans l’église abbatiale et on y retrouve aujourd’hui son tombeau.  

La méridienne 

Ce dispositif profane est un des rares exemples en France. Cette ligne tracée dans le pavé entourerait la terre en passant par les pôles et la diviserait en deux hémisphères. Dans l’axe de cette ligne, un petit trou a été percé dans le vitrail. Quand le soleil passe par ce trou (appelé gromon), ses rayons éclairent, selon la saison, tel ou tel signe zodiacal au sol.  

Un incroyable pavement dans le choeur de l’église 

Le chœur de l’abbatiale Saint-Pierre sert d’écrin à un exceptionnel pavement en céramique du Pré d’Auge de la fin du XIIe siècle, rare témoignage de l’art des sols en terre cuite. Les tomettes présentent en alternance des motifs de fleurs de lys et d’animaux fantastiques et forment au centre de la composition une rosace de 3 mètres de diamètre. 

L’Abbaye bénédictine de Saint-Pierre-sur-Dives a été fondée au XIe siècle. Mille ans après, son église abbatiale, ses bâtiments conventuels attenants, la cour du cloître et la superbe salle capitulaire en font l’un des ensembles les plus complets de l’architecture monastique en Normandie.

Pour en savoir plus

Sur l'Abbaye de Saint-Pierre-sur-Dives

Brochure sur l’Abbaye de Saint-Pierre-sur-Dives

L’Abbaye bénédictine de Saint-Pierre-sur-Dives a été fondée au XIe siècle. Mille ans après, son église abbatiale, ses bâtiments conventuels attenants, la cour du cloître et la superbe salle capitulaire en font l’un des ensembles les plus complets de l’architecture monastique en Normandie.

Histoire, architecture, anecdotes, photos… Avec cette brochure touristique sur l’Abbaye bénédictine de Saint-Pierre-sur-Dives, vous apprendrez de nombreuses informations sur cet ancien monastère.

Bonne lecture et bonne visite !

Le saviez-vous ?