Ancienne Abbaye Sainte Barbe - Mézidon-Canon

à Mézidon Vallée d'Auge
Horaires et services non garantis
  • Mézidon-Canon est une commune issue de la fusion de Mirbel en 1831, du Breuil en 1848 et Canon en 1972. C’est la raison pour laquelle plusieurs églises se dressent dans la ville.

    La première fondation de Sainte Barbe date de 1055 environ. Au XIIe siècle, un prieuré est fondé pour y conserver les reliques miraculeuses de la jeune martyre. Des chanoines réguliers du couvent d’Eu sont transférés à Mézidon en 1128. Le prieuré connaîtra alors une période faste.
    Les Guerres de Religion ayant...
    Mézidon-Canon est une commune issue de la fusion de Mirbel en 1831, du Breuil en 1848 et Canon en 1972. C’est la raison pour laquelle plusieurs églises se dressent dans la ville.

    La première fondation de Sainte Barbe date de 1055 environ. Au XIIe siècle, un prieuré est fondé pour y conserver les reliques miraculeuses de la jeune martyre. Des chanoines réguliers du couvent d’Eu sont transférés à Mézidon en 1128. Le prieuré connaîtra alors une période faste.
    Les Guerres de Religion ayant causé beaucoup de mutilations à l’édifice, la décision de le vendre comme bien national est prise en 1790 : les acheteurs détruisent l’église et tous les bâtiments sauf la grange aux dîmes et le dortoir des moines. Quelques maisons de la ville sont construites avec les pierres de l’ancienne abbaye et, en 1808, l’église Notre Dame reçoit deux cloches, les reliques de Sainte Barbe et une statue en bois la représentant.
    Seul bâtiment subsistant aujourd’hui, la grange aux dîmes, servait, au Moyen-Âge, à entreposer la dîme, un impôt en nature. Les paysans devaient acquitter à l’église un dixième de leur récolte, les artisans un dixième de leur production.
  • Tarifs
  • Gratuit