Chapelle Saint Maclou - Le Mesnil-Mauger

à Mézidon Vallée d'Auge

  • En 1973, les communes d’Écajeul, Saint-Crespin, Sainte-Marie-aux-Anglais et le Mesnil-Mauger fusionnent. 6 églises sont ainsi présentes sur le territoire.

    Située sur une hauteur, l’édifice orienté est construit selon un plan allongé avec sa nef, son chœur et une construction polygonale du XVIIIe siècle abritant la sacristie. Un clocher de plan carré est posé en tabouret sur la ligne faîtière à l’avant de la chapelle.
    Au Nord, un portail roman est décoré de chapiteaux sculptés et de trois archivoltes (bandes moulurées sous la partie intérieure d'une arcade). Une corniche de modillons sculptés de visages grimaçants ou rieurs et de motifs géométriques, orne la partie supérieure du mur.
    À l’intérieur, la nef, décorée de croix grecques de couleur bleue, s’achève avec les deux autels d’angle dédiés à la Vierge. Celui au Nord d’époque Louis XV, très remanié, est orné d’une Assomption, celui au Sud, plus ancien, présente l’Annonciation. Les vitraux de Jacques Grüber, offerts par Mme Gabriel Duriez en 1994, représentent Saint Vaast, évangélisateur du Nord Pas-de-Calais, et Saint Arnould, patron des brasseurs, avec des plants de houblon.
    Le chœur, plus bas et plus étroit que la nef, est orné de fleurs de lys carmin. Son retable en bois rustique encadre une flagellation du Christ. De chaque côté, les deux grandes statues en bois polychrome représentent à gauche Saint Marcouf en père-abbé, et à droite Saint Maclou en évêque. Les trois vitraux de Paul Bony, offerts vers 1963 par Madame Henri Lepetit avec les gains de son cheval Beaujeu, racontent une scène de la vie de Saint Marcouf, l’apparition du Sacré Cœur et la Nativité.
    Le chantier de restauration de l’édifice (murs extérieurs, toiture, réfection de la voûte en bois de la sacristie…) a commencé au début des années 2000.

    Un très vieil if veille près de la chapelle depuis 900 ans. Pour les chrétiens, cet arbre, reconnu pour sa longévité, est le symbole du lien entre le ciel et la terre : il symbolise la vie éternelle grâce à son feuillage toujours vert.
    Le cimetière compte plus de 70 tombes et un monument aux morts de la Grande Guerre offert par la famille Lepetit, propriétaires de la fromagerie située à proximité.
  • Tarifs
  • Gratuit