Voir les photos (2)

Église Saint Aubin - Vieux-Pont-en-Auge

à Saint-Pierre-en-Auge

Horaires et services non garantis
  • Avec sa maçonnerie en petit appareil et chaînage de briques et son élégant clocher roman, l’édifice est âgé de plus de 1000 ans. Les briques, bien visibles sur le mur sud, sont bien plus vieilles encore, probablement de réemploi. L’église compte parmi les plus anciennes du Pays d’Auge et de Normandie. Située sur un coteau dominant la vallée de l’Oudon et la Plaine de Caen, le site est majestueux.

    Une inscription en latin est gravée sur une pierre à la base du clocher « le 7 des ides de...
    Avec sa maçonnerie en petit appareil et chaînage de briques et son élégant clocher roman, l’édifice est âgé de plus de 1000 ans. Les briques, bien visibles sur le mur sud, sont bien plus vieilles encore, probablement de réemploi. L’église compte parmi les plus anciennes du Pays d’Auge et de Normandie. Située sur un coteau dominant la vallée de l’Oudon et la Plaine de Caen, le site est majestueux.

    Une inscription en latin est gravée sur une pierre à la base du clocher « le 7 des ides de février est mort Rainaldus il est né de la race des Francs. Que son âme repose en paix. Il a fait cette église ». A-t-il été l’architecte ou le maître d’œuvre de la construction ? Cela demeure un mystère. Des vieux graffitis de marelle, de disques rayonnants ou de petits personnages ornent aussi les murs. On en a trouvé d’autres très récemment à l’intérieur.

    Dans l’église, les 3 retables sont de style baroque. Le tableau du chœur représente l’Evêque St Aubin (en cours de restauration), patron de l’église. Dans la nef, à gauche, une représentation de belle facture de la Sainte Famille daterait de la fin du 17ème avec, à droite, un St Martin, de facture plus naïve. Une sculpture de St Martin en pierre polychrome est également visible dans la nef ainsi qu’une très belle Trinité.

    Cette scène est particulièrement célèbre. Affecté en Gaule, à Amiens, un soir de l’hiver 334, Martin partage son manteau avec un déshérité transi de froid, car il n’a déjà plus de solde après avoir généreusement distribué son argent. Il tranche son manteau ou tout du moins la doublure de sa pelisse : le manteau appartient à l'armée, mais chaque soldat peut le doubler à l'intérieur par un tissu ou une fourrure à ses frais. La nuit suivante, le Christ lui apparaît en songe vêtu de ce même pan de manteau. Il a alors 18 ans...
  • Tarifs
  • Gratuit