Voir les photos (3)

Église Saint-Ouen - Livarot

à Livarot Pays d'Auge

Gratuit
  • Située au cœur du village, l’église est orientée : l'entrée s'effectue par la façade occidentale percée de trois portails en plein cintre identiques et surmontée, au centre, d’un clocher-porche. Fondé vers l’an 1070 par Guillaume le Conquérant, l’église a été rebâtie au XVe siècle puis profondément remaniée au XIXe siècle.

    La description et le croquis réalisé par Arcisse de Caumont, au XIXe siècle, permettent de visualiser l'église avant transformation : "La construction primitive de...
    Située au cœur du village, l’église est orientée : l'entrée s'effectue par la façade occidentale percée de trois portails en plein cintre identiques et surmontée, au centre, d’un clocher-porche. Fondé vers l’an 1070 par Guillaume le Conquérant, l’église a été rebâtie au XVe siècle puis profondément remaniée au XIXe siècle.

    La description et le croquis réalisé par Arcisse de Caumont, au XIXe siècle, permettent de visualiser l'église avant transformation : "La construction primitive de l'église remonte au XVe siècle : elle se composait d'un choeur et d'une nef assez étroite et sans bas-côtés ; la tour date de la même époque, de même que la majeure partie de la façade occidentale ; mais la tour, alors extérieure, flanquait au nord la nef qui comprenait le collatéral opposé et une partie seulement de la nef actuelle. Au XVIe siècle, l'église fut considérablement agrandie ou plutôt refaite presque en entier. On conserva le mur méridional, qui devint celui du bas-côté de l'épître; les arcades ogivales portées sur des colonnes massives et le bas-côté du nord datent de cette époque, et la tour du clocher se trouva de la sorte enchâssée dans l'intérieur de la nef."

    A l’intérieur, les chapelles et les collatéraux participent à la grandeur de l’édifice. Des travaux importants eurent lieu au XIXe siècle contribuant ainsi à la modernité des lieux et du mobilier liturgique.

    Parmi les trésors de l’église, l'orgue construit en 1892 est classé à titre d'objet depuis 1990. Réalisé par le facteur d'orgue Charles Mutin, il est constitué de deux claviers de 56 notes et d'un pédalier de 30 notes. Les techniques de construction et d'assemblage sont conformes à la pratique Mutin. La console, dont l'habillage est en chêne, est séparée et tournée vers le chœur. Les touches naturelles des claviers sont plaquées en matériel synthétique; les feintes sont en ébène. La transmission des notes était à l’origine en mécanique directe, sans aucune aide de machine... En 1935, le facteur Gloton installera une turbine électrique.

    L’orgue fut restauré en 1958, en 1970 et au début des années 2000.

    Les vitraux de l’église sont aussi d’un grand intérêt. Les verrières du bas-côté Nord représentent la vie du Christ avec une iconographie particulièrement riche. Dans une des chapelles du chœur, la Vie de Jeanne d’Arc a été retracée par le maître-verrier Champigneulle en 1924. S’il est fréquent de représenter la sainte sous forme de statue, il est plus rare de la trouver sur des vitraux.

    Des verrières aux motifs décoratifs et géométriques complètent l’intérieur de l’édifice.
  • Tarifs
  • Gratuit
Ouvertures
  • Toute l'année
  • Toute l'année 2021
  • Lundi
    09:00 - 17:00
  • Mardi
    09:00 - 17:00
  • Mercredi
    09:00 - 17:00
  • Jeudi
    09:00 - 17:00
  • Vendredi
    09:00 - 17:00
  • Samedi
    09:00 - 17:00
  • Dimanche
    09:00 - 17:00
  • Lundi
    09:00 - 17:00
  • Mardi
    09:00 - 17:00
  • Mercredi
    09:00 - 17:00
  • Jeudi
    09:00 - 17:00
  • Vendredi
    09:00 - 17:00
  • Samedi
    09:00 - 17:00
  • Dimanche
    09:00 - 17:00