Église Saint Sylvain - Glos

à Glos

Horaires et services non garantis
  • L’édifice religieux est construit en pierres calcaires et briques selon un plan allongé terminé par un chevet polygonal (extrémité de l’église au fond du chœur). Les murs latéraux de la nef, beaucoup plus élevés que ne le sont ordinairement ceux des églises rurales de la même époque, avec leur appareil en feuille de fougère et les traces d’ouvertures romanes montrent l’ancienneté de l’église. La construction de celle-ci remonterait aux premières années du XIe siècle, ce qui en fait une des plus anciennes de la région.

    Autrefois un porche en bois précédait l’entrée à l’église, lequel était le lieu de transition entre les mondes civil et religieux. Sous le porche, le curé pouvait informer les fidèles de la vie de la paroisse mais les notaires pouvaient tout autant intervenir pour régler des questions de droit. C’était aussi un lieu de vie où les habitants se réunissaient pour bavarder, à tel point qu’on évoque parfois les porches comme « caquetoires ».

    L’intérieur de l’édifice présente une élévation sobre constituée de murs blancs. Un arc de triomphe sépare la nef du chœur, lequel a été entièrement reconstruit en 1895. Les boiseries qui tapissent les murs du chœur sont richement sculptées de feuilles, de rinceaux, de têtes d’angelots et de fruits. Les stalles proviennent de l’ancienne abbaye de Cormeilles. La statue de l'Assomption de la Vierge du XVIIIe siècle et les 14 tableaux du chemin de croix gravés par Petrarl font également partie des éléments remarquables de l’église.

    Une autre église située en contrebas de celle-ci, dédiée d’abord à saint Pierre puis à saint Laurent fut transformée en logement pour l’instituteur du village de 1791 à 1793 avant d’être partiellement démolie et, en partie transformée en auberge « Au Grand Saint Laurent ». Cette dernière n’existe plus aujourd’hui.

    La cloche visible devant le château de Villers provient de l’ancienne église démolie à la suite de la réunion de la paroisse à celle de Glos en 1825. La cloche fut alors transportée dans le clocher de l’église Saint-Sylvain où elle sonne pour la dernière fois le 11 Novembre 1918 avant d’être à nouveau déplacée.
  • Tarifs
  • Gratuit