Église Sainte Cécile - Beuvillers

à Beuvillers
Horaires et services non garantis
  • Située sur un coteau, au cœur du village, l’église remplace un édifice roman démoli en 1863. Orientée au sud, elle est construite, en briques, selon un plan longitudinal avec un chevet semi-circulaire (extrémité de l’église au fond du chœur). Les murs gouttereaux, renforcés de contreforts, sont rythmés par des baies cintrées rappelant le style néo-roman de l’édifice. La sacristie est accolée au mur Est.

    Le clocher de section carrée est percé de baies cintrées munies d'abat-sons (ensemble de...
    Située sur un coteau, au cœur du village, l’église remplace un édifice roman démoli en 1863. Orientée au sud, elle est construite, en briques, selon un plan longitudinal avec un chevet semi-circulaire (extrémité de l’église au fond du chœur). Les murs gouttereaux, renforcés de contreforts, sont rythmés par des baies cintrées rappelant le style néo-roman de l’édifice. La sacristie est accolée au mur Est.

    Le clocher de section carrée est percé de baies cintrées munies d'abat-sons (ensemble de lames inclinées dont on garnit les ouvertures des clochers pour renvoyer vers le sol le son des cloches).

    A l’intérieur, le mobilier d’origine a été dispersé, d’où la sobriété du décor aujourd’hui. Parmi les éléments d’intérêt : la fresque du triomphe de sainte Cécile et les nombreuses statues de saint Jean-Baptiste, sainte Thérèse, Jeanne d'Arc, sainte Anne…. La statue de sainte Radegonde en bois polychrome, datée du XVIIe siècle, rappelle qu’une source lui était dédiée non loin du site actuel de l’église ; on implorait la sainte pour guérir les maladies de peau.

    Il n’y a pas de retable et de maître-autel dans le chœur, ce qui est très particulier pour une église rurale du Pays d’Auge. A la place, un harmonium a été disposé ainsi que deux chandeliers et une croix d’autel.

    Le principal décor ornant l’église réside dans les peintures murales du chœur avec le triomphe de sainte Cécile, et les frises sur les côtés montrant des scènes de la vie quotidienne de la population locale.

    Les 17 vitraux de l’église ont été réalisés en 1961 par François Chapuis. Les motifs abstraits jouent avec les formes géométriques et les couleurs alternant les rouge, jaune et ocre.
  • Tarifs
  • Gratuit